Présentation des résultats du projet au COSI

Euromed Police a participé à la dernière réunion du Comité permanent de coopération opérationnelle en matière de sécurité intérieure (COSI), qui s’est tenue au Conseil de l’Union européenne à Bruxelles le 14 mai 2019. La partie de la réunion à laquelle le projet a participé était focalisée sur le Cycle politique de l’UE pour la lutte contre la criminalité organisée, et sur la plateforme pluridisciplinaire européenne contre les menaces criminelles (EMPACT). Dans ce contexte, Euromed Police a eu l’opportunité de présenter les résultats du projet, mais aussi ses liens avec le Cycle politique de l’UE.

Le Cycle politique de l’UE est un processus d’élaboration de politiques visant à renforcer la continuité en matière de lutte contre la criminalité organisée internationale. Les menaces criminelles sont identifiées sur la base de renseignements policiers et ensuite agrées au niveau politique. Pendant le cycle, tous les services et acteurs concernés au niveau national et au niveau de l’UE sont impliqués pour 1) identifier les priorités, 2) définir les plans d’action, 3) mettre en œuvre des mesures coordonnées et 4) réviser et évaluer les politiques mises en œuvre.

Telle que décrite dans le Traité sur le Fonctionnement de l’Union européenne, la mission du COSI est de promouvoir, renforcer et faciliter les actions opérationnelles des Etats membres de l’UE dans le domaine de la sécurité intérieure. C’est face aux représentants des forces de police des Etats membres et en présence de la Commission européenne qu’Euromed Police a eu l’opportunité de partager avec les participants les résultats des activités organisées par le projet.

Avec pas moins de 25 réunions et activités de formation, qui ont réuni plus de 360 agents de police des pays partenaires du sud de toute la Méditerranée, Euromed Police a démontré sa capacité à renforcer la coopération et la confiance entre les forces de police des partenaires d’Euromed.

Dans le cadre de la réunion, plusieurs délégations ont souligné l’utilité du projet. Euromed Police a également présenté le résultat de ses activités dans le domaine du contre-terrorisme, et entre autres le Manuel Euromed sur les Preuves Numériques, élaboré avec le projet Euromed Justice, qui constitue l’un des produits phares de la quatrième phase d’Euromed Police. Le Manuel facilitera les demandes des officiers de police aux fournisseurs de services sur internet dans le cadre des enquêtes liés au terrorisme et sera régulièrement mis à jour afin de s’adapter à la nature changeante de l’environnement cyber. En outre, l’une des principales réalisations du projet Euromed Police présentées lors de la réunion du COSI fut l’Evaluation Euromed de la Menace (« EuroMed Threat Assessment » ou « EMTA ») qui doit être publiée prochainement. L’EMTA permettra de fournir à nos pays partenaires une vision des menaces sur leur propre territoire avec une perspective plus large au niveau régional, leur permettant de mettre au point des politiques de sécurité fondées sur l’analyse de la criminalité. L’EMTA constitue également une base prometteuse pour le développement futur d’une coopération opérationnelle avec les polices des Etats membres de l’UE à travers les réseaux EMPACT.

Même s’il apparait clairement que les projets EMPACT ont été plus largement utilisés ces dernières années, d’après les participants à la réunion du COSI, il a été conclu que certaines améliorations pouvaient être menées afin de renforcer la lutte contre la criminalité organisée transnationale. Il a notamment été remarqué qu’une plus forte participation des pays tiers dans ces programmes était d’une importance capitale.

Alors que la quatrième phase du projet Euromed Police arrive à échéance en janvier 2020, quatre ans après son lancement, Euromed Police doit continuer ses efforts afin de renforcer l’engagement de nos partenaires du sud de la Méditerranée dans la coopération policière avec l’Union européenne et ses Etats membres.